Rechercher
  • quentin rabier

20 petites choses à faire pour protéger la planète

  • Privilégier le vélo ou la marche pour les petits trajets et le covoiturage pour les moyens à longs voyages.



  • Réduire sa consommation d’huile de palme (qui est l’huile la plus consommée au monde) pour éviter la déforestation des forêts, la destruction d'écosystèmes et donc la disparition de certaine espèce comme les orangs-outans.


  • Remplacer les sacs plastiques par un sac en tissu (tote bag), un caddie ou un panier. Ne plus les utiliser évitera que vos sacs plastiques s’envolent et se retrouvent ensuite dans les océans ou qu’ils se décomposent dans l’environnement.



  • Utiliser du savon solide afin d’éviter un maximum les emballages en plastique.


  • Manger des fruits de saison pour réduire les importations par avions et bateaux, afin de réduire l’utilisation d’engrais chimiques sur nos terres et évitez le (sur)emballage durant les transports ET privilégier le vrac afin d’avoir le moins possible d’emballage.


  • Remplacer vos bouteilles en plastique par des gourdes en inox, ce serait plus économique et plus durable car une bouteille en plastique met 450 ans à se désagréger.


  • Prendre des douches courtes afin d’éviter de gaspiller l’eau. Pour économiser votre consommation d’eau, privilégiez également les douches aux bains. Un bain consomme 150 à 200 litres d’eau alors qu’une douche de 4 à 5 minutes ne nécessite que 30 à 80 litres d’eau.



  • Jeter vos déchets dans les poubelles notamment mégots, 137 000 sont jetés dans la nature chaque seconde, les masque en cette période de crise sanitaire et les chewing-gums qui mettent 5 ans à disparaître.


  • Privilégier les pailles en inox ou en verre pour réduire les milliards de pailles non recyclables jetés chaque jour dans le monde.


  • Buvez l’eau du robinet et non de l’eau en bouteille. Si l’eau dans votre région n’est pas bonne, vous pouvez utiliser une carafe ou une gourde filtrante. C’est un petit investissement, mais qui à longue vous permettra d’économiser une fortune et qui évitera que votre bouteille d’eau en plastique se retrouve dans les océans.



  • Privilégier le train à l’avion, lorsque cela est possible, pour les longues distances. Pour un trajet similaire, un avion consomme six fois plus d’énergie que le train. Un vol aller-retour Paris-Zurich, par exemple, émet 300 kg de C02 par personne, contre 48 kg pour le train.



  • Utiliser des cosmétiques bio : fabriqués avec des ingrédients naturels pas ou peu transformés, ils excluent les composants synthétiques, polluants et chimiques présents dans les cosmétiques traditionnels. Leur fabrication doit impérativement faire appel à des procédés et des produits non polluants et respectueux de la santé humaine, de la biodiversité et des équilibres naturels. De plus, leur emballage est supposé se recycler le mieux possible. 


  • Attention à la pollution numérique : allonger la durée de vie des équipements numériques, attention au streaming vidéo qui représente 300 millions de kg de CO2, privilégier le téléchargement, trier ses mails et vider sa corbeille pour éviter le stockage inutile :)


  • Trier ses déchets évidemment reste LE geste élémentaire


  • Débrancher les chargeurs quand ils ne sont pas utilisés. Le chargeur d’un smartphone ou d’un ordinateur portable, par exemple, continue d’utiliser de l’électricité lorsqu’il est branché, même s’il ne sert pas.


  • Recueillir l’eau de pluie pour arroser le jardin et éviter d’utiliser de l’eau potable pour cela.


  • Limiter le gaspillage alimentaire. Chaque année, les Français gaspillent près de 10 millions de tonnes de produits alimentaires.


  • Éviter les produits à pile. Les piles jetables sont de véritables plaies pour l’environnement. Leur fabrication est très énergivore et elles sont encore trop souvent rejetés sans précaution dans les poubelles ou, pire, dans la nature.


  • Arrêter de fumer : l’industrie du tabac contribue à couper et brûler plusieurs dizaines de millions d’arbres. Sans compter le cocktail de produits toxiques qu’une cigarette répand dans l’air et le nombre de mégots retrouvés chaque année dans la nature.



  • Réduire sa consommation de viande. Apprendre à mieux consommer afin d’avoir suffisamment de protéines, demande un peu de pratique. Mais c'est fondamental, car notre consommation de viande est trop importante. Pourquoi ? Remplacer un kilo de viande par un kilo de céréales, c'est émettre de 5 à 10 fois moins de gaz à effet de serre.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Une question ? Un problème rencontré ? 

N'hésitez pas à nous contacter !

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Pinterest Icône

©2020 par La Diver Box // Webdesign par Eve Demaux