Rechercher

Les monstres et mythes des mers 🐙

Initialement, le mot « monstre » signifiait « prodige, chose incroyable ». On comprend donc pourquoi ils fascinent autant, et pourquoi ils sont aujourd’hui employĂ©s comme ressource inĂ©puisable du cinĂ©ma ou de la littĂ©rature !

Aujourd’hui, nous vous prĂ©sentons notre sĂ©lection des monstres et mythes des mers, pour en apprendre toujours davantage sur le monde qui nous entoure.

1. Le monstre du Loch Ness



RĂ©sident du lac Ă©ponyme en Ecosse, ce serpent de mer fusionnĂ© avec une espĂšce de dinosaure, sa cĂ©lĂ©britĂ© est due aux nombreux montages photos rĂ©alisĂ©s par les curieux, ravis d’alimenter ce mythe.

Il a inspiré de nombreux personnages, mais le plus mignon est bien le pokémon Lokhlass.




2. Jörmungandr


Tout droit sorti de la mythologie nordique, Jörmungandr est un serpent de mer plutĂŽt balĂšze. Globalement, fils de Loki, le dieu de la malice, de la discorde et des illusions, et de Angrboda, une gĂ©ante de glace, ce gigantesque serpent grandit tellement qu’il se mordit la queue et enserra le monde. Son objectif, des plus attrayants, est de provoquer des raz-de-marĂ©e lors de la fin du monde. Fort heureusement, son rival, le dieu Thor, le tua. Fort malheureusement, ce dernier,

empoisonné par le venin de Jörmungandr, décÚdera à son tour 9 ans plus tard.

Thor combattant Jörmungandr

3. Les sirĂšnes



SĂ»rement une des crĂ©atures les plus populaires, on les imagine belles, envoĂ»tantes, (merci Ariel !)
 Mais sont-elles vraiment aussi gentilles et bienveillantes que notre cher personnage de Disney ? Ce n’est en tous cas pas ce que vantent les diffĂ©rents rĂ©cits mythologiques les concernant. Pour commencer, sur le plan physique, les sirĂšnes se rapprocheraient plus des chimĂšres mi-femmes, mi-oiseaux dans la mythlogie grecque.

On retrouve la forme que nous connaissons plutĂŽt dans la mythologie nordique. Mais, malgrĂ© ces variantes, elles restent dans les deux cas bien moins gentilles que ce qu’on pourrait imaginer. En effet, elles attiraient les navigateurs grĂące Ă  leurs irrĂ©sistibles chants, faisaient se fracasser leurs navires sur les rochers, puis les dĂ©voraient. Sympa.





4. Le Kraken


Ce gentil monstre issu des lĂ©gendes scandinaves, trouverait sa source dans l’observation de calamars gĂ©ants (qui eux, sont bien rĂ©els, et mesurent entre 13 et 15 mĂštres). Il s’agit d’un poulpe gĂ©ant qui emporterait les bateaux tout entiers, d’un coup d’un seul, tout au fond de l’ocĂ©an. Autant vous dire que mieux vaut ne pas le croiser, mĂȘme si sans lui, Pirates des CaraĂŻbes et les cartes Magic auraient manquĂ© d’un sacrĂ© personnage.




5. Le LĂ©viathan


Ce mythe trĂšs ancien dĂ©crit un Ă©norme monstre, sous la forme d’un serpent de mer (pour changer). Il est comparable Ă  Jörmungandr, Ă©voquĂ© plus haut. Signe annonciateur de la fin du monde, allĂ©gorie du chaos, l’un des principaux dĂ©mons de l’enfer, avaleur d’ñmes
 Les versions varient, nĂ©anmoins il reste quand mĂȘme redoutable.

Il a inspirĂ© notamment Thomas Hobbes dans son livre portant le nom de cette crĂ©ature, qui y est une mĂ©taphore de l’Etat. Il a Ă©galement illustrĂ© de nombreuses thĂ©ories en sciences Ă©conomiques, et on le retrouve dans des romans tels que Moby Dick d’Herman Melville ou encore Les MisĂ©rables de Victor Hugo.



6. Charybde et Scylla



« Tomber de Charybde en Scylla » est une expression employĂ©e depuis le XIVĂšme siĂšcle, mais qui trouve ses origines dans l’AntiquitĂ©, signifie « aller de mal en pis » (plus ou moins ce que nous faisons au travers de cet article Ă  mesure que nous dĂ©couvrons de nouvelles crĂ©atures
). Charybde et Scylla Ă©taient pourtant Ă  l’origine deux jeunes filles trĂšs respectables, la premiĂšre, fille de PosĂ©idon et GaĂŻa, la seconde Ă©tait une nymphe.

Charybde, constamment affamĂ©e, dĂ©vora les bĂȘtes d’HĂ©raclĂšs. Furieux, Zeus l’envoya au fond d’un dĂ©troit, la changeant, en clair, en tourbillon meurtrier menaçant les marins.

Concernant Scylla, CircĂ© la magicienne Ă©tait jalouse de cette derniĂšre, et la changea en monstre terrifiant Ă  plusieurs tĂȘtes. Elle aussi, vous l’aurez devinĂ©, terrorisait les embarcations. SituĂ©es toutes deux prĂšs de l’actuel DĂ©troit de Messine, elles apparaissent rĂ©guliĂšrement dans notre culture, ce depuis l’OdyssĂ©e et l’Eneide, jusqu’à plus rĂ©cemment, par exemple dans le manga Les Chevaliers du Zodiaque, ou dans le film Percy Jackson.

 

Hormis ces crĂ©atures mythologiques dont l’existence peut ĂȘtre mise en doute, il est aussi amusant de constater que les poissons et mammifĂšres marins que nous connaissons bien aujourd’hui, Ă©taient autrefois perçus comme des crĂ©atures mystĂ©rieuses et fantastiques. La baleine et le requin notamment, sont racontĂ©s par Ambroise ParĂ©, comme « les plus grands poissons qui se trouvent en la mer ».

Al-IdrĂźsĂź, gĂ©ographe du XIIĂšme siĂšcle, Ă©crit Ă  propos de la Manche : « La profondeur est considĂ©rable et l’obscuritĂ© y rĂšgne continuellement. La navigation y est difficile, les vents impĂ©tueux, et, du cĂŽtĂ© de l’occident, les bornes en sont inconnues
 On y trouve aussi des animaux marins d’une grosseur tellement Ă©norme qu’ils ne peuvent ĂȘtre dĂ©crits
 ».

Ainsi, les mers et ocĂ©ans regorgent de secrets, et les explorer Ă  toujours Ă©tĂ© une des tentations des Hommes, depuis les expĂ©ditions de l’antiquitĂ©, jusqu’à la plongĂ©e sous-marine de nos jours.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un avant-goĂ»t des vacances d’étĂ© ! Quand vous pensez sculpture, vous pensez principalement au bois, Ă  la pierre, Ă  l’argile ou parfois mĂȘme Ă  la glace, mais beaucoup moins au sable. Bien qu’il y ait d

Bonjour Ă  vous cher ami(e), nous nous retrouvons aujourd’hui pour un nouvel article des plus intĂ©ressant !!! Aujourd’hui nous allons vous prĂ©senter une liste de spots sympas Ă  dĂ©couvrir pour plonger e